N’Gnamé K. Victor, formateur : « Un bon aviculteur doit pouvoir vendre avant de produire »

N’Gnamé K. Victor, Pdt de l’Union des aviculteurs pour le développement et la modernisation du secteur avicole en Côte d’Ivoire (UADMSA-CI)

Créée le 08 août 2020, l’Union des aviculteurs pour le développement et la modernisation du secteur avicole en Côte d’Ivoire (UADMSA-CI) entend prendre véritablement en compte les préoccupations des petits opérateurs (en termes de production) de la filière avicole.

Notamment la formation des acteurs, la commercialisation et surtout la hausse du prix des intrants qui constitue un véritable goulot d’étranglement pour les opérateurs du secteur alors que disent-ils, ‘’le prix de vente des poulets reste inchangé’’.

Pour M. N’Gnamé K. Victor, formateur et vice-président de ladite union, un bon aviculteur doit impérativement vendre avant de produire. ‘’C’est-à-dire qu’il faut avoir bouclé la partie commercialisation de sa production avant de démarrer la production. Je m’explique : à tous les niveaux, l’éleveur, avant de produire doit savoir à qui il vend à la date précise, avec un montant approximatif de la vente. Il doit le savoir. S’il ne le sait pas, arrivé à une certaine date, les coûts de production vont être élevés, mais le prix de vente de la volaille ne va pas changé. Et donc il va perdre. C’est la même chose au niveau du couvoir. S’il a une capacité de 50 000 poussins, il doit savoir à qui il vent. Et il mettra les œufs 21 jours après pour sortir des poussins. Cependant s’il ne sait pas à qui il doit vendre, il ne peut pas non plus mettre les œufs dans les couveuses pour obtenir des poussins’’, explique-t-il.

Pour lui, le jour que les poussins sortent, ils ne doivent plus rester au couvoir, mais plutôt les libérer et les mettre dans les fermes. ‘’Vous comprenez qu’on a besoin de vendre avant de produire’’, affirme-t-il.

Notons que 600 opérateurs se sont déjà signalés pour intégrer ladite union. Abordant le volet relatif à la hausse du prix des intrants, celui qu’on appelle affectueusement ‘’Ampoutchétché’’ a souhaité le rassemblement des opérateurs du secteur, afin de plaider d’une seule voix auprès des autorités compétentes.

Evariste N’Guessan

.

De la même catégorie

Commentaires

  1. Camala Haddon
    Reply

    Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Donec sit amet eros.

    1. Admin
      Reply

      Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis.

  2. Bradley Grosh
    Reply

    Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Fields marked with an are required.