Sauvegarde de la mangrove : L’ONG Afrique Verte Environnement à l’assaut de la zone d’Abidjan  

Faire le constat exhaustif de la situation environnementale liée à la mangrove dans la zone abidjanaise ; telle fut la mission d’observation de l’équipe de l’ONG Afrique Verte Environnement, avec à sa tête son président Serge Sougohi, le samedi 03 juillet 2021 avec pour point de mire la grande zone humide autour du village d’Adjahui-Coubé dans la commune de Port-Bouët.

A l’instar des zones similaires, la situation de la mangrove à Abidjan est plus qu’alarmante, comme constaté par l’ONG et notre collaborateur. La main destructive de l’homme est en passe de vaincre ce biotope autrefois riche en biodiversité. En témoignent les quelques touffes et autres saillis qui rappellent une abondance ‘‘palétuvienne’’ par le passé.

Ici, non seulement cette espèce florale est mise à rude épreuve  à cause de l’urbanisation galopante et incontrôlée, des pratiques de pêche ; mais le milieu lagunaire est également impacté par d’autres activités telle le dragage.

 

Conséquences, plus de poissons comme autrefois comme nous le rappellent les populations rencontrées sur place. La santé de l’environnement  n’est pas aussi épargnée car il n’y a plus de filtration aux dires des spécialistes de l’ONG Afrique Verte Environnement, livrant ainsi la zone à plus de variations climatiques inattendues.

Problèmes qui d’ailleurs se font fortement ressentir dans le quotidien des habitants. Et pourtant Adjahui-Coubé c’est plus de 10 000 âmes aujourd’hui. Triste situation que partage cette ONG environnementaliste avec les autorités villageoises qui recevant les responsables d’Afrique Verte Environnement, semblent êtres fortement préoccupées par ce décor aux nombreuses conséquences que présente la destruction de la mangrove dans cette presqu’île abidjanaise.

« Qu’est ce qu’il faut faire pour espérer la restauration de ce milieu fortement entamé ? » Telle reste la grande interrogation, après ce premier pas d’observation de l’ONG ;  qui compte proposer des initiatives afin de mener des actions avec l’aide et le soutien des décideurs, des structures accompagnatrices etc… Une volonté que soutient d’ailleurs la chefferie d’Adjahui-Coubé.

Fulgence Wawa Jay

Envoyé spécial  

.

De la même catégorie

Commentaires

  1. Camala Haddon
    Reply

    Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Donec sit amet eros.

    1. Admin
      Reply

      Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis.

  2. Bradley Grosh
    Reply

    Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Fields marked with an are required.