RÉGIMES POUR DIABÉTIQUES AFRICAINS



 

La composition des aliments

Les aliments comprennent des composantes énergétiques et non énergétiques.

 

Les composantes énergétiques fournissent aux cellules l’énergie (calories) dont elles ont besoin pour fonctionner et comprennent les glucides (sucres et amidon), protéines, lipides (matières grasses). Ce qui nous intéressera ici sont les glucides.

 

Principale source d’énergie et unique carburant du cerveau, les glucides forment l’ensemble des sucres présents dans les aliments. Ils ont une influence directe sur le taux de sucre sanguin (glycémie). C’est la raison pour laquelle il est important de porter une attention à la quantité consommée en fonction de la qualité (valeur nutritive) des aliments contenants des glucides.

 

Légumes :

Carottes 10 g

Oignons 9g

Tomates 4g

Feuilles séchées (sauf baobab) 1 à 6g

Feuilles de baobab séchées 14g  

Fruit du gombo séché  14g

Feuilles vertes fraîches 2 a 5g

Courges indigènes 6g

 

Fruits :

Ananas 12g

Avocat 5g

Canne à sucre 12g

Citron 9g

Noix de coco 11g

Corossol 7g

Goyave 10g

Mangue 9g

Orange 9g

Papaye 10g

 

Boissons :

Vin de palme frais 14g

Vin de palme fermenté  2g

Vin rouge 0 a 1 g

Bière de mil 3g

 

Des rations-type :

Une de 80 grammes de glucides, l’autre à 120 grammes, et quatre à 150 grammes. On ne saurait évidemment conseiller l’usage d’un régime à 80 grammes chez un malade libre : ce régime est un régime d’hôpital pour un malade soigneusement suivi. Les régimes d’entretien pour diabète gras seront au moins de 150 grammes de glucides par jour et il y a souvent lieu d’être plus libéral (200 et 250 grammes).

 

Au choix :          

Viande

Poisson ou crevettes séchés ou poisson frais

Deux œufs

Arachides

Graines de courge

Sésame

Huile de palme, de coco ou d’arachide

Feuilles vertes fraîches

Fruits de la catégorie de pauvres en glucides

 

Au choix :

Manioc en tubercules

Taro

Banane plantain  

Pomme de terre  

1 Igname

Patate douce

Pain  

 

Ce régime assure environ 2.000 calories avec environ 135 grammes de lipides et 80 grammes de glucides. Il est donc très restrictif en glucides et fortement déséquilibré. Il n’y a pas intérêt à le poursuivre longtemps. Si l’on désire prescrire un régime plus pauvre en calories, on doit d’abord diminuer l’huile de palme, puis l’arachide. On peut éventuellement aussi supprimer les œufs (150 calories).

 

REGIME A 120 GRAMMES DE GLUCIDES

 

Au choix:

Viande  

Poisson ou crevettes séchés ou poisson frais

Deux œufs

 

Au choix :

Arachides  

Graines de courge  

Sésame  

Huile de palme, de coco ou d'arachide

Feuilles vertes fraîches  

Fruits de la catégorie pauvres en glucides

 

Au choix :

Manioc (tubercules)  

Taro

Patate douce

Igname  

Banane plantain

Pomme de terre

Pain

 

Ce régime assure environ 2.000 calories et comporte 122 grammes de glucides. I1 comporte environ 115 grammes de lipides. Si l'en désire prescrire un régime moins énergétique, on peut supprimer les œufs, ou la viande, ou le poisson, et diminuer la quantité d'arachides.

 

REGIME A 150 GRAMMES DE GLUCIDES

Au choix :

Viande

Poisson ou crevettes séchés

Poisson frais

Arachides

Graine de courge

Sésame

Huile de palme, de coco ou d'arachide

Feuilles vertes fraîches

Fruits de la catégorie pauvre en glucides en ne prenant que la moitié de la quantité indiquée, par exemple 115 grammes de pain.

 

Au choix:

Viande

Poisson ou crevettes séchés

Poisson frais

Deux œufs

 

Au choix:

Arachides

Graines de courge

Sésame

Haricots secs &ou pois souterrains

Huile de palme, de coco ou d'arachide

Feuilles vertes fraîches

Fruits de la catégorie pauvre en glucides

 

Au choix :

Manioc en tubercules

Taro

Igname Patate douce

Pommes de terre

Banane plantain

Pain

 

MENU

Ce menu assure environ 1.950 calories avec 152 grammes de glucides et 94 de lipides.

 

Soupe de poisson :

Préparer le poisson, le nettoyer et le couper en morceaux. Prendre quelques tomates dures, les laver et les écraser sur la pierre sans jeter ni la peau ni les graines. Faire chauffer de l’huile de palme dans un fait-tout, et quand elle chante, y jeter le poisson et le laisser roussir quelques minutes. Ajouter la pâte de tomate. Pendant que le tout mijote, écraser du piment, de petits oignons et des crevettes séchées. Les mettre dans le fait-tout avec un litre d’eau environ. Saler. Laisser bouillir pendant trente à quarante minutes. Pour 1.500 grammes de poisson frais? il faut 300 à 350 grammes de tomates, 150 grammes d’huile de palme, 40 grammes de piment, 100 à 150 grammes d’oignons, 30 à 40 grammes de crevettes séchées, 15 grammes de sel.

 

Soupe de viande :

Couper la viande en morceaux, la laver, la faire revenir dans un fait-tout avec de l’huile de palme. Préparer une sauce avec des arachides grillées puis écrasées, des crevettes séchées, des oignons, du piment et du sel. Quand la pâte est bien mélangée, la diluer dans un litre d’eau environ. Faire bouillir. Jeter la viande revenue dans cette sauce et cuire à petit feu pendant une heure et demie. Pour un kilo de viande, il faut 150 grammes d’arachides décortiquées, 60 grammes de piment, 35 grammes de crevettes séchées et 15 grammes de sel.

 

Un plat de légumes :

Plat de feuilles de manioc : Prendre de jeunes feuilles de manioc, enlever les pétioles et en faire une pâte verte, soit sur la pierre à écraser, soit dans un mortier. Verser dans une marmite, recouvrir d’eau et porter à ébullition sur feu vif. Il faut laisser cuire à feu moyen pendant environ vingt minutes jusqu’à ce que la bouillie ait perdu son Acre odeur et soit devenue vert clair, et que l’eau soit complètement évaporée.

Pendant ce temps, Laver des noix de palme, les mettre dans une marmite, les recouvrir d’eau, et les porter à ébullition sur feu vif. Elles doivent bouillir pendant 20 à 30 minutes. Retirer du feu, égoutter et verser les noix chaudes dans un mortier à pilon. Piler et verser ces noix écrasées dans une écuelle d’eau froide. Pétrir longuement ce mélange de façon à extraire toute la matière grasse. Quand ce travail est terminé, passer sur un filtre : on obtient un liquide rougeâtre, dans lequel on fait cuire tous les légumes verts bouillis. Quand c est prêt, on le verse sur les feuilles cuites, bien remuer, laisser bouillir un quart d’heure environ jusqu’à ce que la mousse jaune ait disparu. Avant de servir, écraser une poignée de piment que l’on incorpore après la cuisson.

 

Un plat d’arachides :

Prendre un kilo d’arachides décortiquées et les griller sur une tôle. Cette opération est importante : il faut bien griller les graines jusqu’à ce qu’elles soient sèches et craquantes, mais éviter de les brûler. Les écraser à plusieurs reprises sur la pierre jusqu’à ce que la pâte soit devenue bien fine et laisser suinter quelques gouttes d’huile. Ajouter sel et piment. On en fait de petits paquets dans des feuilles de bananier ramollies à la flamme. On peut, si l’on veut, cuire ces paquets au bain-marie ou les réchauffer sous la cendre.

 

Ces recettes sont celles de plats d’accompagnement ! Il reste à conseiller aux diabétiques d‘utiliser le moins possible d’aliments de base (manioc et tubercules divers, banane plantain) en consommant I ces mets. conserve très longtemps.

 

Fulgence Wawa Jay


.

De la même catégorie

Commentaires

  1. Camala Haddon
    Reply

    Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Donec sit amet eros.

    1. Admin
      Reply

      Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis.

  2. Bradley Grosh
    Reply

    Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Fields marked with an are required.