Cote d’ivoire : La messe de l’hévéaculture à l’occasion de l’ouverture de la campagne 2020 prévue les 10 et 11 Avril prochain

Tout est fin prêt pour la première grande rencontre festive des acteurs du secteur de l’hévéa en Côte d’Ivoire, marquant par la même occasion l’ouverture de la campagne 2020 de la filière. C’est la place de l’indépendance de la sous-préfecture de Bongo dans le département d’Alépé qui reçoit l’événement, les 10 et 11 avril 2020.

L’initiative est de l’Association des Jeunes Agriculteurs Modernes Hévéicoles de Côte d’Ivoire, AJAMH-CI du président Issouf Camara, qui promet instituer désormais une cérémonie officielle d’ouverture des campagnes Hévéicoles en terre ivoirienne.


« L’hévéa a franchi différents échelons pour se hisser très haut dans le cercle des cultures qui comptent en Côte d’ivoire. Il est temps de loger ce produit agricole à la place qu’il faut. Ce n’est donc pas exagéré d’instituer des journées de lancement de la campagne hévéicole chaque année, au cours desquelles, les acteurs seront célébrés » lance le premier responsable de l’AJAMH-CI, Issouf Camara pour justifier cette initiative «restauratrice » du secteur de l’hévéa.

A en croire les initiateurs, la localité de Bongo, importante zone de production qui abrite le plus grand complexe agro-industriel d’hévéa accueillera les planteurs issus des 18 secteurs hévéicoles de la Côte d’Ivoire en plus des partenaires de la filière.


Outre le lancement officiel de la campagne 2020, il sera question d’activités récréatives, d’hommages aux pionniers et acteurs avec des remises de diplômes, des formations, des conférences, des simulations, des animations et ventes promotionnelles des sponsors et partenaires etc.

Pour rester fidèle à sa tradition en termes de formation pour ses membres planteurs, l’AJAMH-CI, à ce rendez-vous, affiche au menu deux importants thèmes dans la vie de l’activité hévéicole. Il s’agit, pour le premier exposé du récurrent problème du foncier avec le thème : « le certificat foncier, quel apport pour le planteur d’hévéa ? ». Des spécialistes en la matière viendront instruire sur ce chapitre, aux bonheurs des participants. La suite pédagogique se tiendra sur le volet phytosanitaire avec « Formès : De la détection au traitement » comme thème ; une histoire de permettre aux visiteurs de détecter cette maladie de l’hévéa et, savoir, par la même occasion comment la traiter. 


La réussite de cet événement captive actuellement toute l’attention de l’ensemble des membres de l’AJAMH-CI et ses partenaires. Et ce, jusqu’à la clôture le 11 avril, selon la constatation de latribuneagricole.net avec les incessantes rencontres quotidiennes à l’actif de cette structure.

A cet effet d’ailleurs, une équipe de travail composée du Président Issouf Camara, du SG Zagba Mathurin, de M. Doumbia Aziz, directeur technique de Phytotop (l’une des structures partenaires) et de M. Diabaté, délégué locale de l’AJAMH-CI, a pu croiser dernièrement, à Bongo, les différentes autorités administratives, coutumières et religieuses, sans omettre les responsables des jeunes et autres associations de la cité d’accueil et ses alentours.  

A tour de rôle, M. le Sous-préfet, le chef du village, l’imam, le président des jeunes… ont pu accorder leur violon avec les dirigeants de l’AJAMH-CI pour la réussite de l’événement dans la détermination et la participation de chacun ; sans toute fois oublier de manifester leur grande joie à accueillir cette opportunité offerte au monde hévéicole à partir de leur terroir. Rendez-vous est donc pris les 10 et 11 avril pour la nouvelle ère hévéicole ivoirien.

La grande opportunité…  


Certes, il s’agira de célébrer l’ensemble des acteurs du secteur hévéicole et par l’occasion procéder à l’ouverture de la campagne 2020. Cependant, l’AJAMH-CI à travers ses partenaires Phytotop, DNC, Electronique Management etc. a bien voulu, au cours de cette manifestation, aider les planteurs à l’acquisition simplifiée de matériels et autres outils. Ainsi, en plus des nombreux cadeaux à distribuer, 200 000 équipements seront mis à la disposition des planteurs à un coût très réduit. Pareille pour les simulations prévues à cet effet. Une opportunité donc pour tous ceux qui effectuerons le déplacement, vu les réalités peut reluisantes que vivent ses acteurs de premier plan que sont les producteurs.

Nous y reviendrons dans nos prochaines publications…

Fulgence Wawa Jay


.

De la même catégorie

Commentaires

  1. Camala Haddon
    Reply

    Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Donec sit amet eros.

    1. Admin
      Reply

      Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis.

  2. Bradley Grosh
    Reply

    Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Fields marked with an are required.