Agriculture bio : 8 engrais naturels efficaces et faciles à utiliser

Le marc à café

(Le marc de café est le résidu de la percolation du café, et par extension d'autres produits)

Cette poudre noire est un véritable concentré d’azote et de phosphore. Le marc s’utilise toute l’année sur les plantes vertes d’intérieur et les salades. Pour l’utiliser, il suffit de l’incorporer à la terre. Vous pouvez également en ajouter une petite quantité dans la terre de rempotage ou de semis. En revanche sur les plantes fleuries et les arbres fruitiers, il est préférable de se limiter à une application en début de printemps afin de favoriser la reprise après le repos hivernal. En période de floraison, son usage est déconseillé car l’apport d’azote favorise le développement du feuillage au détriment des fleurs.


Comment utiliser votre marc à café ?

Toute l’année sur les plantes vertes intérieures, les salades, les arbustes à feuillage et certaines plantes aromatiques.

1.     Grattez la terre avec une griffe au pied de la plante

2.     Enfouissez une poignée de marc à café

3.     Arrosez la terre en pluie fine

 

Les sachets de thé usagers

Les résidus de thé contiennent de l’hydrate de carbone, qui s’avère être un excellent booster pour vos plantations. Complémentaire du marc à café, l'utilisation de sachets de thé comme engrais améliore la floraison de vos plantes fleuries. Faites-les macérer dans un fond d’eau et utilisez le mélange en le diluant à votre eau d’arrosage.

Comment utiliser vos sachets de thé ?

Au printemps sur les plantes fleuries, les arbres fruitiers et les légumes.

1.     Versez vos sachets de thé usagers dans votre arrosoir

2.     Versez un fond d'eau et laissez reposer quelques heures

3.     Remplissez d’eau et arrosez les pieds des plantations

 

Astuce : le marc à café et les résidus de thé peuvent également être utilisés comme répulsif pour éloigner les insectes tels que les pucerons, mouches, fourmis, vers et autres ravageurs .

 

Les coquilles d'oeuf séchées (oeuf cuit ou cru)

Elles sont riches en calcium, magnésium et potassium. En les déposant sur le sol après les avoir broyées en morceaux, vous êtes sûre que vos plantes font le plein de minéraux au fur et à mesure de leur décomposition. N’hésitez pas non plus à arroser vos parterres avec l’eau de cuisson des œufs.


Les peaux de bananes

Amateurs de bananes, ne jetez plus les peaux à la poubelle car elles ont une forte teneur en potassium, un nutriment dont les plantes raffolent et qui leur donne des couleurs éclatantes. Déposez de petits morceaux de peau aux pieds des plants ou faites-les tremper dans l’eau qui sert à l’arrosage.

Les cendres de bois (non traité)

Elles sont parfaites pour enrichir le terre du potager ou nourrir une pelouse. Vous n’avez qu’à épandre les cendres sur le sol et les prochaines pluies se chargeront de faire descendre progressivement les nutriments dans la terre. Déposéé en couche plus épaisse, la cendre, tout comme les coquilles d’oeuf concassées ou les épines de pin, créé une barrière naturelle pour éloigner les limaces et les escargots des cultures.

 

Les algues marines

Si vous avez la chance d’habiter au bord de la mer, les algues marines, vertes ou brunes, constituent un bon moyen d’enrichir la terre en azote et phosphore. Utilisée en paillis fertilisant, elles libèrent leurs minéraux dans la terre en séchant sur le sol. Elles peuvent aussi être émiettées pour être enfouies directement dans la terre. Parallèlement elles favorisent l’absorption des nutriments par les plantes et augmentent leur résistance face aux maladies.

Le compost

En aménageant un composteur dans votre jardin, vous pourrez recycler vos déchets verts de tonte et de taille, ainsi que certaines de vos ordures ménagères, pour fabriquer votre propre compost. Après quelques mois de décomposition, en retournant de temps en temps le mélange et en ajoutant un peu d’eau si besoin, vous obtenez un amendement organique prêt à l’emploi.

*Remarque : adaptez les apports aux besoins des plantes car un excès d’engrais peut être néfaste et favoriser l’apparition de maladies et de champignons.

 

Purin d’herbe

Ce tutoriel vous montre la marche à suivre pour fabriquer un purin d’herbe. Pour l’utiliser, il suffit d’en verser une petite quantité dans votre arrosoir.

1.     Déposez des mauvaises herbes dans un seau étanche

2.     Remplissez le seau d’eau (de pluie de préférence)

3.     Remuez quotidiennement le mélange à l’aide d’un bâton

4.     Répétez l’opération pendant 3 à 4 semaines

5.     Filtrez le liquide à l’aide d’une passoire

6.     Versez le liquide dans des bouteilles pour le stoker en évitant les odeurs


 

Astuce : si le purin ne produit plus de mousse lorsque vous le mélangez, c’est qu’il est prêt à être utilisé

 

 

 

 

 


.

De la même catégorie

Commentaires

  1. Camala Haddon
    Reply

    Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Donec sit amet eros.

    1. Admin
      Reply

      Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis.

  2. Bradley Grosh
    Reply

    Ut tellus dolor, dapibus eget, elementum vel, cursus eleifend, elit. Aenean auctor wisi et urna. Aliquam erat volutpat. Duis ac turpis. Integer rutrum ante eu lacus.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Fields marked with an are required.